Anikit

L’importance du PTI pour vos techniciens de facility management : quelles problématiques et quels enjeux ? 

Le facility management englobe tous les services opérationnels des entreprises : aide au déménagement, gestion du courrier, accueil des salariés et du public, assistance administrative, gestion du parc automobile, standard téléphonique, sécurité, nettoyage et entretien des locaux, gestion des espaces verts… Sur certains de ces postes sont mobilisés travailleurs isolés. Pour ces agents, une protection PTI est essentielle.

Les spécificités du travail des techniciens de facility management

Les techniciens de facility management, ou, en français “services généraux”, contribuent de manière significative à l’efficacité opérationnelle des entreprises.  

Le rôle des agents de services généraux

Le travail des techniciens de facility management présente des spécificités uniques qui exigent une combinaison habile de compétences à la fois techniques et relationnelles. En tant que professionnels polyvalents, ces experts des services généraux sont chargés de maintenir, surveiller et améliorer l’environnement physique des entreprises. Leurs missions englobent donc un large éventail de tâches, des aspects techniques aux aspects humains. 

Sur le plan technique, les techniciens de facility management peuvent être responsables de la maintenance préventive et corrective des installations. Cela peut inclure la gestion des systèmes électriques, de chauffage, de ventilation, de climatisation, ainsi que la coordination des interventions d’urgence. Ils doivent également s’assurer de la conformité aux normes de sécurité, de santé et d’environnement, ce qui nécessite une expertise approfondie dans ces domaines. 

La gestion des espaces de travail fait également partie intégrante de leurs responsabilités. Les techniciens de facility management sont en effet souvent impliqués dans la planification et l’optimisation de l’utilisation des locaux, en veillant à ce que l’aménagement réponde aux besoins opérationnels de l’entreprise. 

La nature souvent imprévisible du travail des techniciens de facility management exige une grande flexibilité et soulèvent de nombreux enjeux liés à la sécurité. Ils doivent être prêts à faire face à des situations d’urgence, à résoudre rapidement des problèmes techniques, tout en maintenant un haut niveau de service client. 

Quel cadre de travail pour ces agents polyvalents ?

Les techniciens de facility management interviennent dans des cadres de travail variés. L’adaptation est donc clé. Ils peuvent en effet à la fois travailler dans des bureaux, des usines, des centres commerciaux ou encore des établissements de santé. De nuit ou de jour, en équipe ou solitaire, leurs configurations et environnements de travail peuvent être diverses et nécessiter des outils eux aussi adaptables.  

Dans un bureau, par exemple, ces agents peuvent être chargés d’optimiser les espaces de travail pour favoriser la productivité et le bien-être des employés. Dans une usine, leur rôle s’étendra plutôt à la maintenance des équipements techniques critiques. Les centres commerciaux, eux, exigent une attention particulière à l’esthétique et à la fonctionnalité des espaces publics, tandis que dans les établissements de santé, la priorité est souvent donnée à la sécurité, la sûreté et la conformité aux normes sanitaires. 

Cette diversité de cadres de travail nécessite des compétences techniques polyvalentes et une compréhension approfondie des spécificités de chaque environnement. De plus, un bon nombre des techniciens peuvent se retrouver à travailler de manière isolée, notamment lors d’interventions en dehors des heures de bureau. La protection du travailleur isolé (PTI) devient alors cruciale pour assurer leur sécurité et leur bien-être dans des situations potentiellement plus risquées. La variété des cadres de travail des techniciens de facility management souligne la nécessité d’une approche polyvalente et adaptative. Il en va de même pour les solutions de travailleurs isolés.  

À quels risques les travailleurs isolés de services généraux sont-ils confrontés ?

Les employés chargés de facility management sont souvent amenés à travailler de manière autonome. Ils font ainsi face à des risques spécifiques liés à leur environnement de travail. En tant que travailleurs isolés, ils peuvent être confrontés à des situations d’urgence sans assistance immédiate, accroissant les risques pour leur sécurité. Les interventions dans des espaces techniques restreints ou dans des environnements complexes peuvent les exposer à une grande typologie de dangers tels que des chutes, des incidents électriques, ou des incidents chimiques. 

Par ailleurs, les interventions en dehors des heures de bureau dans des locaux peu fréquentés accroissent la probabilité d’isolement, augmentant ainsi leur vulnérabilité. Les risques psychosociaux, tels que le stress, peuvent également émerger lorsqu’ils doivent prendre des décisions cruciales en l’absence de collègues ou de supervision directe. Un facteur qui peut largement augmenter le risque d’accident.  

La sensibilisation à ces risques spécifiques est essentielle pour mettre en place des mesures de prévention adéquates. La protection du travailleur isolé (PTI), qui comprend des dispositifs d’alerte et des protocoles d’intervention, devient alors un élément impératif pour garantir la sécurité et le bien-être des techniciens de facility management évoluant en tant que travailleurs isolés. La formation régulière et la mise en place de procédures et solutions de sécurité robustes s’avèrent cruciales pour minimiser ces risques inhérents à leur environnement de travail singulier. 

Le rôle du PTI dans les problématiques de sécurité des techniciens de facility management

Pour piloter ses activités de sécurité et de sûreté, des solutions existent. Ces dernières doivent pouvoir répondre à trois objectifs principaux :  

Une protection pour travailleur isolé, à quoi ça sert ?

La Protection des Travailleurs Isolés (PTI) joue un rôle crucial dans la sécurité des techniciens de facility management évoluant en autonomie. Ce dispositif vise à assurer leur bien-être en cas d’intervention isolée, souvent associée à des risques spécifiques. 

Un exemple concret de l’importance de la PTI réside dans les interventions en espaces confinés. Un technicien peut être amené à inspecter des équipements techniques dans des zones restreintes, augmentant le risque de situations d’urgence sans assistance immédiate. La PTI, avec des dispositifs d’alerte instantanée, permet une réponse rapide en cas d’accident, minimisant ainsi les délais d’intervention cruciaux. 

Dans le cadre des interventions des travailleurs isolés, la PTI permet de suivre en temps réel la position des techniciens. Cela permet une intervention rapide en cas d’urgence, réduisant le temps d’attente pour toute assistance nécessaire. 

Concrètement, comment ça marche ?

Si les PTI peuvent avoir plusieurs formats, comme un médaillon, une montre, un téléphone ou encore un badge, la plupart des PTI fonctionnent sur des principes communs :   

  • Un dispositif de localisation précis (GPS, bluetooth ou tout autre système de localisation pour suivre en temps réel la position du travailleur) ; 
  • Un bouton d’alerte d’urgence ; 
  • Un système de détection de position anormal (position allongée, immobilité sur plusieurs secondes…) ; 
  • Une communication avec un centre de contrôle ; 
  • Un outil de suivi.

Les dispositifs PTI sont tous munis d’un bouton d’alerte d’urgence. En cas de situation critique ou d’urgence, le technicien peut appuyer sur ce bouton pour déclencher immédiatement une alerte. Lorsqu’une alerte est déclenchée, les informations sur la localisation du technicien et la nature de l’incident sont transmises en temps réel à un centre de contrôle. Ce centre peut être interne à l’entreprise ou externalisé à un service de sécurité. Les opérateurs du centre de contrôle évaluent la situation en fonction des informations reçues. Selon la nature de l’alerte, ils peuvent alors prendre des mesures immédiates, comme contacter le technicien, envoyer de l’aide sur place, ou informer les services d’urgence appropriés. 

La solution PTI a un autre avantage qui peut drastiquement améliorer l’efficacité opérationnelle des entreprises, et diminuer, sur le long terme, les accidents des travailleurs isolés. Il s’agit du suivi continu du technicien, même en l’absence d’alerte. Cela permet de détecter rapidement tout problème potentiel, comme une immobilité prolongée du travailleur, et de prendre des mesures préventives. 

Choisir ANIKIT pour sa solution PTI

Conformément au Code du travail, les employeurs de travailleurs isolés ont la liberté totale de sélectionner les mesures adaptées à la prévention des risques liés à l’isolement, qu’il soit prolongé ou ponctuel. Non contraints de choisir un dispositif PTI spécifique, la sélection du dispositif approprié peut sembler complexe. Son intégration dans le quotidien des employés isolés également.  

Pour choisir le dispositif PTI le mieux adapté aux modes de travail, aux environnements professionnels et aux profils individuels de ses employés, l’expertise d’un professionnel de solutions de sûreté et de sécurité peut s’avérer précieuse.  

Le dispositif d’alarme pour travailleur isolé (DATI) ou PTI proposé par ANIKIT garantit la réception d’informations terrain via des smartphones ou des balises, tout en assurant le stockage de données et l’envoi de notifications en temps réel. Cette solution permet également une administration à distance des dispositifs. Les dispositifs PTI élaborés par nos équipes d’experts combinent les réseaux GSM et internet. 

Avec nos serveurs en France et une collecte quotidienne de 15 millions d’informations, nous assurons une expertise technique et logistique, garantissant un service continu fiable grâce à notre équipe SAV. Nos solutions peuvent également être déployées directement sur les serveurs des entreprises clientes pour une gestion encore plus sécurisée de leurs données.

Demande de démonstration